L’interview d’un Ultra-Terrestre : Laurent Launoy et les conseils d’un Sage Trailer

L’interview d’un Ultra-Terrestre : Laurent Launoy et les conseils d’un Sage Trailer

Partage Run & Fun
Ultra trail
conseils d'un Sage Trailer

INTRODUCTION

Le monde de la course à pied présente d’agréables surprises. Et celles que j’apprécie le plus sont les belles rencontres que l’on peut faire.

Parfois, ces rencontres, certaines sont furtives et se limitent à un sourire, un encouragement. Ou parfois, on a plus le temps d’échanger, et même de sympathiser.

C’est ce qui s’est passé lors de mon voyage à Rome. Etant parti avec l’agence Sportifs à Bord, je me suis retrouvé dans un petit groupe de 11 personnes.

Et parmi ces personnes, il y a deux gars exceptionnels.

Ni une, ni deux, quand ils m’ont raconté leur parcours et leurs expériences de course, je leur ai demandé de se prêter à ce jeu de l’interview pour alimenter mon blog et surtout pour vous donner ici et là de précieux conseils.

Nous avons déjà discuté avec Philippe Lechable (https://objectif-running.com/linterview-dun-ultra-terrestre-philippe-lechable-et-son-recit-de-lutmb/). Et c’est maintenant au tour de Laurent Launoy.

Marathon des sables : camp
conseils d'un Sage Trailer

L’INTERVIEW D’UN ULTRA TERRESTRE : LAURENT LAUNOY ET LES CONSEILS D’UN SAGE TRAILER

Bonjour Laurent,

D’abord je te remercie d’avoir accepté cette discussion. Je compte sur toi pour nous alimenter de pleins de conseils et anecdotes riches.

Laurent, quel est ton terrain de jeu habituel (département, spots de courses) et sans être trop indiscret, situe-nous ta situation maritale et professionnelle ?

Réponse :

J’ai bientôt 56 ans, je suis marié à Fabienne « Fabie » depuis 21 ans. Nous nous sommes connu en 1991 en courant autour du lac de Créteil.

Marathon de Berlin
conseils d'un Sage Trailer
Laurent et ” Fabie ” à Berlin

Nous avons deux filles Marie et Alice toutes deux âgées de 16 ans.

Trailer
conseils d'un Sage Trailer

Après 15 années passées au sein des Sapeurs de Paris, je me suis reconverti dans la sécurité incendie (après l’intervention la prévention).

Je suis employé du Groupe Total, j’occupe les fonctions de chef du service sécurité, sûreté et santé au travail du siège, située à la Défense Tour Coupole.

J’habite en Seine et Marne à Roissy en Brie à 50 mètres d’une grande forêt. Pour les côtes je me déplace dans la vallée du petit et grand Morin (20’ de voiture).

La semaine, je m’entraine tôt le matin dans une salle à la Défense au pied de la tour. Là je fais du fractionné sur tapis et du renforcement musculaire.

Comment es-tu venu à la course à pied ?

J’ai découvert la CAP en classe de 6ieme. Au programme il y avait endurance, une vraie révélation. Donc je me suis mis à courir, mais il m’a fallu du temps pour apprendre à gérer mon allure. Parallèlement à ça je pratiquais le vélo.

En 1984, ma pratique est devenue sérieuse chez les Pompiers, j’ai intégré l’équipe de cross. C’est à cette période que j’ai fait mon premier 20 km avec un « vieux de 40 ans » qui m’a donné le rythme. (1h20). Là, j’ai vraiment compris la nécessité de courir à allure régulière.

En 1986, j’ai découvert le triathlon. C’était le début en France, il y avait une ambiance formidable.

Triathlon : vélo
conseils d'un Sage Trailer

A l’époque, ma vie était organisée autour du triathlon. J’ai fait les plus belles épreuves du moment : Nice, Embrun, Lanzarote.

En 1991, j’ai découvert les courses à étapes principalement à l’étranger. A raison d’une épreuve par an et c’est encore le cas aujourd’hui.

Le Trail je l’ai découvert à peu près à la même période mais c’était une course, le mot Trail n’était pas encore arrivé en France.

En 1998, suite à mon changement de vie professionnel, j’ai arrêté le tri avec juste de la CAP loisir.

En 2003, l’arrivée des filles nous a bien calmés. La reprise s’est faite progressivement en 2007.   

ROUTE OU TRAIL

D’abord, dis-nous si tu es plutôt course sur route ou trail ?

Réponse :

Trail, je ne cours jamais sur route. Une exception toutefois un marathon dans une belle ville. Cette un bon moyen d’associer, tourisme et sport tout en faisant de belles rencontres 

Marathon de Stockholm
conseils d'un Sage Trailer
Laurent et “Fabie” au Marathon de Stockholm

Qu’est-ce que tu aimes dans le trail ?

Réponse :

Courir dans de beaux paysages.

La gestion de l’effort, des ravitaillements du matériel.

Le temps ne compte pas dans le Trail.

Les rencontres. il arrive souvent de passer plusieurs heures avec le même coureur (sur la Trans Martinique, j’ai couru plus de 24 heures avec la même personne)       

trail eau
conseils d'un Sage Trailer

Ecœure nous un peu et donne nous tes meilleurs chronos sur plusieurs distances ?

Réponse :

Je n’ai jamais fait de préparation pour les courses sur route. Sur le Trail, le temps n’est pas une référence. Seule la place compte et sur le long ou le très long, le seul objectif est de finir.

De plus mes temps de référence commencent à dater : 40’ sur 10 km, 1h20 sur 20km, 2h58 sur marathon et 3h36 sur 50km.

Combien de KM annuel, cours tu ? Quel est ton régime hebdomadaire moyen, c’est-à-dire tes séances d’entraînement ?

Réponse :

Je ne compte pas en km mais en heure par semaine

4h en période de reprise après une coupure d’un mois sans CAP (1mois).

6h en période de préparation générale (2 mois).

10 à 15 heures en période de préparation spécifique avec 7 entrainements par semaine.

Une semaine type quand tout va bien :

  1. M : VMA
  2. M : Cote continu (45’ à 18%)
  3. J : Seuil en cote
  4. V : Vélo
  5. S : Vélo + cap
  6. D : CAP en cote (3h) ou vélo 3 à 4 heures    
Trail hiver
conseils d'un Sage Trailer

RECITS DE COURSES

Concernant les marathons, ça représente quoi pour toi ? Une séance facile ?

Réponse :

Non le marathon n’est pas une course facile c’est même pour moi la course la plus dure à réaliser. C’est de l’endurance mais avec encore de la vitesse !

Si tu devais faire un tiercé, quelles sont tes trois courses favorites ?

Réponse :

  • L’Ultra XT 01
  • L’Ardenne Mega Trail, 
  • L’Aymon Trail (ma course de cœur),
  • La Trans Martinique
Marathon des sables
conseils d'un Sage Trailer
Laurent au Marathon des Sables

Tu as couru le Marathon des Sables. Peux-tu nous raconter ton récit et y distiller quelques conseils ?

Réponse :

Sur le MDS, la course est secondaire pour l’ensemble des participants.

Trail Dune 
conseils d'un Sage Trailer

Le finir en courant ou en marchant est le but recherché.

Tout le monde retient, les rencontres, vivre en dehors du temps et du système, le retour aux choses simple, la solidarité, etc

Explique-nous ta prépa pour un ultratrail ?

Réponse :

Voir plus haut

trail splendide
conseils d'un Sage Trailer

Quelle est la course la plus dure que tu as faite ?

Réponse :

Toutes les courses sont dures quelle que soit la distance

Trail sable
conseils d'un Sage Trailer

OBJECTIFS

Quels sont tes prochains objectifs ?

Réponse :

Le Tenerife Bluetrail en juin. La couse nous propose de traverser l’île, du bord de mer et de monter jusqu’à 3.555 mètres d’altitude au sommet du Teide pour finir au bord de mer de l’autre côté de l’ile.

Son parcours, long de 101,5 km, se compose de 70 % de sentiers, 17 % de pistes et 13 % de goudron.

Trail montagne
conseils d'un Sage Trailer

Si tu avais l’argent et le temps disponibles, quelles seraient tes courses de rêve les plus folles ?

Réponse :

La Hard Rock me ferait plaisir. La Maxi race Madère et Sicile, UTMB, Oman, courir au Japon, en Amérique du sud.

Les marathons des grandes villes.

Une randonnée sur l’intégral du GR5, GR10.

J’espère que le Trail en 4 étapes sur le GR 20 va voir le jour en 2020 et que j’aurais la chance de pouvoir le faire. 

Trail du grand Senonais
conseils d'un Sage Trailer
Trail du grand Senonais

Est-ce que tu t’es fixé un objectif ultime comme courir jusqu’à 100 ans par exemple, ou finir 100 ultramarathons. Tu vois comment, je fais une fixette sur le chiffre 100, c’est certainement à cause de Claude, notre jeune Runner de 86 ans qui nous a accompagné à Rome et qui a bouclé à cette occasion son 100ème marathon.

Alors comme Claude, as-tu un graal ultime ?

Réponse :

Non, je ne me suis pas fixé de limite, mon seul but est de durer le plus longtemps possible, mais, bientôt  je ne ferai plus de compétition (plus envie des contraintes de la course). Je préfère l’entrainement à la compétition.

ultra marathon
conseils d'un Sage Trailer

La Barkley (https://objectif-running.com/la-barkley-est-intraitable/). Lorsque nous avons échangé sur le sujet, tu m’as raconté un article que tu avais lu sur l’organisateur de ce qui est peut-être la course la plus dure du monde. Peux-tu partager ceci avec nos lecteurs ?

Réponse :

En gros l’article disait :

L’organisateur était un coureur moyen/ bon, jaloux des coureurs meilleurs que lui. Il se sentait humilié quand il perdait.

Alors il a créé une course que presque personne ne peut finir. Il humilie des coureurs qui auraient été meilleurs que lui.

Le grand public ne connaît pas les noms des vainqueurs, seul son nom et sa course sont connus. Et les gens qui n’arrivent pas à courir, pour le non sportif adorent ça.

C’est tout l’envers des autres courses, le vainqueur est connu et l’organisateur reste dans l’ombre !

Triathlon : course à pied
conseils d'un Sage Trailer

ASTUCES

En termes de plan d’entraînement, tu as mentionné les recommandations de Serge Cottereau lors de notre séjour à Rome. Pour les Runners débutants, peux-tu expliquer qui est ce grand Monsieur et quellles sont ses recommandations ?

Réponse :

Serge Cottereau était dans les années 70, le grand spécialiste des courses de fond. Il fait partie des personnes qui ont créé les 100km de Millau, qu’il a remporté à quatre reprises.

Dans les années 80, il a écrit plusieurs ouvrages de référence (le top : l’encyclopédie pratique du jogging), une boutique par correspondance et une marque de chaussure les TARI

Une approche simple de l’entraînement, pour les débutants et les confirmés.

Les principes :

  • L’endurance (course facile)
  • L’endurance douce (léger essoufflement)
  • L’endurance dur (gros essoufflement)

Le principe :

80% du temps d’entrainement en endurance et seulement 20% en endurance douce.

Quand on finit une séance ou une série on doit être capable de la refaire.

A l’heure où tout est planifié et contrôlé par des systèmes connectés, revenir à la base est nécessaire.

Le plan d’entrainement doit juste être le squelette de l’entrainement, il faut courir à l’écoute de ces sensations.

Quand dans un plan, il est dit de faire de la qualité et que l’on est fatigué, il faut courir doucement ou se reposer et l’inverse est vrai aussi quand le plan dit endurance et que l’on a la forme il faut en profiter.

Je pense que c’est la base pour courir sans blessure et courir jusqu’à 86 ans comme Claude Buisson .

Trail dans le désert
conseils d'un Sage Trailer

Pourrais-tu nous donner un de tes secrets concernant l’alimentation ?

Réponse :

J’ai arrêté de prendre des gels et autres produit sur les courses.

A l’entrainement que de l’eau avec un peu de citron.

Pour les courses je fais mes produits moi-même avec les recettes d’Alain Roche

http://www.diet-sport-coach.com/pages/produits-energetiques-maison/avant-pendant-apres-l-effort.html

Pour le marathon de Rome (https://objectif-running.com/comment-cest-le-marathon-de-rome/), j’avais une bouteille de 50ml avec 3 cuillères de miel et du jus de citron.

Un jour un mec m’a dit : ” quand tu t’entraines, tu ne manges pas 3 heures avant et tu ne te gave pas de gels et tu arrives à faire tes entrainements. Alors fais pareil pendant la course !”

Pour les Trail, j’ai une flasque avec de la purée de pomme et une autre avec du miel et du citron. Une demi bouchée tous les ¼ d’heure en alternance.

ultra trail
conseils d'un Sage Trailer

Concernant les vêtements ou les accessoires, as-tu des astuces à nous livrer ? Et d’ailleurs en quelle marque cours tu ? Et quelle est ta montre GPS ?

Réponse :  

Pour les vêtements rien de particulier, je privilégie le confort depuis plus de cinq ans. Je cours avec la même tenue (1 été, 1hiver).

HOKA pour les chaussures depuis trois ans et je ne suis pas près de changer, le confort et la légèreté.

J’ai une monte garmin mais je l’exploite à seulement 10%.

Quand on fait des ultra-trails, il faut aussi développer le mental. C’est quoi tes secrets ?

Réponse :

Je réussis bien sur les longues distances, parce que je ne suis pas un compétiteur. Je cours à mon rythme sans me soucier des autres, toujours en restant facile.

Le mental se travaille à t’entrainement. Pendant tes séances, tu dois penser à tout ce qui pourrait t’arriver et tu imagines les solutions.

Quel rôle a ton entourage dans ta passion ? En posant la question, je pense à Fabienne, ton épouse qui court également…

Réponse :

C’est mes filles les plus grands fans. Je cours toujours avec le même maillot jaune, c’est un cadeau de Fabie et les filles quand elles étaient petites. C’était  pour bien me reconnaitre.

Lapin
conseils d'un Sage Trailer

J’ai toujours un lapin rose qui dépasse du sac, c’est Marie qui me la donnait pour que je n’ai pas peur de courir la nuit.

Pour Fabie, je lui fais ces entrainements et nous faisons des séances ensemble. Et régulièrement  nous faisons des courses ensemble sur des longs WE sans les filles à deux en amoureux.

Marathon
conseils d'un Sage Trailer
Un amour de trailer…

As-tu un livre, un film, une chaîne Youtube sur le sport à nous conseiller ?

Réponse :

Livres :

Les 12 séances clés du trail avec les consignes de mise en oeuvre, d’adaptation et d’interprétation.de PASCAL BALDUCCI,

Le Plaisir du Trail sans Contrainte d’Antoine GUILLON. Les méthodes douces de préparation d’Antoine, dans le respect du corps, l’objectif de durer et de progresser sans blessure. Le vécu, la théorie et les voyages.

Utilises-tu les services du corps médical et qui en particulier ?

Réponse : un ostéopathe : une visite préventive tous les trimestres et une visite 1 semaine après une grande course ou un marathon, voici l’adresse du site avec exercices et conseils :

http://www.osteopathe-courbevoie-ladefense.fr/exercices-du-dos/

LES QUESTIONS QUI TUENT

Maintenant, la première question qui tue : Pourquoi cours tu ?

Réponse :

Parce que j’aime ça : la CAP et le vélo.

Cela a toujours été un besoin aussi.

Un anti stress de plus en plus important avec l’âge et la pression du travail qui est de plus en plus forte.

C’est en courant que je prends les décisions importantes.

Trail nature
conseils d'un Sage Trailer

Est-ce qu’il y a une question que je ne t’ai pas posée et que tu aurais aimée ? Si oui, laquelle et ta réponse ?

Réponse : Et à part la CAP et le vélo, il y a autre chose ? Oui

La randonnée en montages en famille l’été.

La lecture et les films : j’aime les histoires de personnes ordinaires à qui il arrive des histoires extraordinaires.

La musique : rock alternatif.

La bière le vin et le whisky une bonne viande rouge.

Refaire le monde avec les trucs du dessus.

Conseils d'un sage trailer

Cher Laurent, voici déjà la dernière question. Et il faut que je te prévienne, elle est un peu spéciale.

Alors voilà, tu vas organiser un dîner magique. Et à cette soirée magique, tu as le pouvoir d’inviter trois personnes de ton choix. Ces personnes peuvent être des célébrités, françaises ou étrangères car tu as le pouvoir que tout le monde parle français à table, mortes ou vivantes car tu as le pouvoir de les ressusciter. Vas-tu choisir des célébrités du Running ou pas ?

Alors, qui inviterais-tu ? Et surtout, dis-nous pourquoi ?

Conseils d'un sage trailer

Réponse : trois ce n’est pas bien et comme j’ai le pouvoir, l’invite :

Hubert-Félix Thiéfaine, Ange Christian Decamps, Rimbaud, Nietzsche, Dieu (il aura à répondre a beaucoup de questions), Jésus pour être sur de ne pas manquer le pain et de vin.

Et si tu n’as pas choisi des célébrités du monde du Running, je t’offre la possibilité de faire une deuxième soirée magique. Mais cette fois, il y a une règle en plus : l’obligation de choisir des sportifs !

Alors, qui inviterais-tu ? Et surtout, dis-nous pourquoi ?

Réponse :

Eric Tabarly, Frison Roche, Paul Emile Victor, Patrick Edlinger, pour le rêve de gamin et ado

Tabarly
Eric Tabarly

Mark Allen le dieu du triathlon,

Mark Allen
Mark Allen

Kilian Jornet pour faire plaisir à mes filles. https://objectif-running.com/courir-ou-mourir-kilian-jornet-trail/

Antoine Guillon et Xavier Thévenard, j’aime bien leur philosophie du sport.

Hoka conseils d'un Sage Trailer
Merci Laurent pour tes conseils de Sage

Bonne lecture à toutes et à tous.

Conclusion de David

Amis Runners, je vous avais promis que Laurent Launoy est quelq’un d’extraordinaire et appartient à la race des Ultra-Terrestres.

On sent le baroudeur, qui a du vécu, mais je je vous assure que c’est une personne très abordable.

Sa parole est aussi douce que ses conseils sont sages. Et c’est pourquoi j’ai choisi ce titre : Laurent Launoy et les conseils d’un Sage Trailer.

Lorsque nous avons parlé du Marathon des Sables, il m’a aussi confié avoir couru sans avoir souffert d’ampoules ! Et son conseil est d’avoir des chaussures qui ne laissent pas rentrer un grain de sable. Donc les running avec les tissus aérés sur le dessus sont inadaptées…

Au cours de l’interview, il nous a donné la constitution de ses ravitos perso. Et bien, sachez que Laurent fabrique aussi sa propre pommade anti-frottement qui est supérieure au NOK, parce qu’anti-septique et anti-mycose. Mais ça, c’est comme la potion magique de Panoramix, c’est secret… sauf pour votre humble serviteur qui va bientôt la tester…

Laurent, ma peau te dit merci d’avance…

Encore un grand merci à lui de s’être confié ainsi et d’avoir partagé ses secrets de… Sage Trailer.

Vous êtes d’accord avec moi pour dire qu’il mérite sa place sur ce blog à côté des Kilian Jornet (https://objectif-running.com/ultra-terrestre-kilian-jornet/) ou encore Grégoire Chevignard (https://objectif-running.com/category/culture-running/).

En ce qui me concerne, je souhaite de nouveau poser mes running dans ses pas dans un prochain marathon (peut-être Dublin) ou un trail…

A bientôt Laurent et… “Fabie”.

QUE L’OXYGENE SOIT AVEC VOUS !

Laisser un commentaire