Le Marathon de DUBLIN

Le Marathon de DUBLIN

Partage Run & Fun
Marathon de Dublin

Un peu d’EIRE, ça fait DUBLIN

Merci à Stéphanie du club de l’Oxygène Sequedinois (Facebook : https://www.facebook.com/Oxygenesequedin/ ) pour ce jeu de mot.

Mais elle ne croit pas si bien dire quand je vous certifie que c’est vrai.

En effet, pour mon vingtième marathon, je voulais courir un marathon prestigieux. Et cela fait plusieurs années que Dublin m’attirait.

Marathon Dublin

En 2019, l’agence de tourisme sportif https://www.sportifsabord.com/, que j’apprécie, a mis ce beau marathon à son programme.

Ni une, ni deux, après Rome : https://objectif-running.com/comment-cest-le-marathon-de-rome/ , Dublin sera mon second marathon de 2019.

Arrivé le vendredi midi et départ le lundi en milieu d’après-midi, le séjour laisse suffisamment de temps pour faire du tourisme.

Marathon de Dublin

D’ailleurs, voici le programme :

Village marathon dublin

Vendredi

  • Déjeuner libre : nous en profitons pour manger un ragoût de mouton dans un pub, le O’Nell’s (2, Suffolk Street), arrosé d’une pinte de Guinness
  • Visite du Village Marathon pour récupérer le dossard
  • Diner dans un pub “The porterhouse” http://www.theporterhouse.ie/bars-dublin-temple.php : Fish and chips, irish burger arrosé toujours d’une bonne Guinness et le tout dans une ambiance musicale Irish. Il a juste manqué un tube de U2 pour être au Paradis !
Dublin Marathon
Village Marathon Dublin
Marathon Dublin
KBC Dublin Marathon : 40 ans

Samedi

Guinness Storehouse
Guinness Storehouse
Guinness
Harpe Guinness
  • Petit déjeuner de très bonne qualité au Trinity Hôtel https://www.trinitycityhotel.com/fr/
  • Visite guidée de Dublin en bus : John Kennedy est notre guide. Cela ne s’invente pas ! En plus de nous faire découvrir quelques endroits remarquables de la ville, John nous explique l’histoire des Irlandais. Rien n’est occulté. La guerre pour tenter d’unifier les deux Irlandes. De l’amour des Irlandais pour l’Europe. La peur des conséquences du Brexit. Du niveau de vie des Irlandais et de leur destinée vouée à l’émigration… Merci John.
  • Midi : visite de la brasserie Guinness et plus exactement le Guinness Storehouse : https://www.guinness-storehouse.com/fr. Vous pensiez voir un musée poussiéreux ? Et bien, c’est tout le contraire. Un circuit de visite vous emmène sur plusieurs étages avec un audio guide en français. Interactif, spectaculaire, impressionnant, le charme opère jusqu’à la dégustation d’une Guinness.
  • Déjeuner dans un restaurant du Guinness Storehouse
  • Visite libre des quartiers animés de Dublin et notamment Temple Bar. Et il y a de l’esprit irlandais qui flotte dans l’air. Pour le vérifier, il suffit de pousser la porte d’un pub pour le vérifier : à chaque fois, un groupe de musique accompagne les clients dans leur dégustation de breuvages à base d’orge et de houblon…
  • Diner à l’hôtel Trinity sous forme d’une pasta party. Et c’est vrai qu’il y a un marathon à courir le lendemain !
Temple Bar
Temple Bar

Dimanche

Marathon de Dublin
Les portes de Dublin
  • MARATHON DE DUBLIN : 42,195 kilomètres à travers la capitale. Comme je l’ai dit à des personnes croisées dans l’ascenseur de l’hôtel : “courir un marathon, c’est une très belle manière de visiter une ville !” Avis aux non marathoniens pour rejoindre notre belle communauté…
  • Après-midi régénération, c’est à dire Irish burger et Guinness
  • Diner spectacle au Merry Ploughboy Pub : https://www.mpbpub.com/index.html . Au départ, cela ressemble au piège à tourisme : tables alignées les unes sur les autres et bruit assourdissant des discussions. Et très vite, le charme se met en place avec l’arrivée du groupe de musiciens irlandais. Les plats sont bons. L’ambiance irlandaise est à son comble. ET en bouquet final, un groupe de jeunes danseurs irlandais nous font un numéro de claquettes EPOUSTOUFLANT ! We are “sous le charme irlandais” !
Marathon de Dublin
Les bonnets bleus du Marathon de Dublin
Marathon de Dublin : sur la ligne de départ
22 500 coureurs, et moi ,et moi, et moi…

Lundi

Jameson
Jameson
Jameson
Dégustation de Jameson
  • Visite de la distillerie Jameson
  • Temps libre jusqu’à 15h30 pour terminer les derniers achats de souvenirs et la visite du Trinity College avec le livre de Kells et la long Room qui abrite sous ses lambris de bois environ 200 000 livres anciens : https://www.tcd.ie/visitors/book-of-kells/. MERVEILLEUX
Trinity College
Trinity college
Livre de Kells
Le livre de Kells
Trinity College
La long room : Trinity College

Voici en vidéo quelques images qui vous donnent envie d’aller passer un week-end à Dublin :

Visit Dublin

Le Marathon de Dubin

Marathon de Dublin
Millenium Bridge

En ce beau et frais (3° C) dimanche d’octobre, nous voilà partis pour la quarantième édition du Marathon de Dublin.

Avec Laurent, mon ami de Rome : https://objectif-running.com/linterview-dun-ultra-terrestre-laurent-launoy-et-les-conseils-dun-sage-trailer/, nous voilà engagé dan sla première vague de départ sur les 4. Départ à 8h45.

Sur les conseils d’une correspondante du Marathon qui tenait un stand à l’hôtel, nous sommes partis vers 8h00 de l’hôtel Trinity vers la ligne de départ.

Résultat, nous sommes arrivés bien à temps. Et c’est vrai qu’il faisait frais. Alors voici une astuce que Laurent et moi avons respectée. Nous avions enfilé une surcouche : lui une veste Kalenji et moi un vieux sweat Fila que nous avons enfilé. 5 minutes avant le départ et au milieu de la chaleur humaine du peloton, nous pouvons nous débarrasser cette protection.

Marathon de Dublin

Au moment du départ, Laurent et moi, nous sommes juste un peu déçus de ne pas entendre dans la sono un hymne de de U2 : et si “bloody Sunday “n’était pas du meilleur goût, alors “Beautiful day” nous aurait mis du baume au coeur ! Et ce searit sans compter sur la présence du chanteur Bono… Mais cela risque de provoquer plus de malaises sur la ligne de départ qu’à l’arrivée !

Au lieu de ça, nous avons eu droit à un hymne irlandais connu des seuls… Irlandais ! et un malheureux pétard (pardon coup de pistolet) !

Si quelque organisateur du marathon lit cet article, c’est le seul point négatif à corriger au plus vite. Et j’attends la vidéo du départ des prochaines éditions pour mettre à jour l’article…

Le parcours du Marathon de Dublin

Voici une petite vidéo pour vous mettre l’eau à la bouche et vous donner l’envie de vous inscrire au marathon de Dublin.

Pour les amateurs éclairés et supporters de Laurent Launoy (https://objectif-running.com/linterview-dun-ultra-terrestre-laurent-launoy-et-les-conseils-dun-sage-trailer/), vous allez pouvoir admirer son petit lapin. Sa peluche porte bonheur confiée par ses filles…

Que dire du parcours du Marathon de Dublin?

C’est un parcours avec des faux palts très progressifs et des descentes rapides.

Il y aa plusieurs points positifs :

  • Le passage devant la cathédrale Saint Patrick
  • Le passage sur le pont Millennium
  • La traversée du Phoenix Park (espace vert de 9 ha au coeur de Dublin avec troupeau de cerfs !)
  • L’ambiance : ici, nous avons un vrai public anglo saxon. et en plus, l’organisateur a eu la bonne idée de coller votre prénom sur le dossard. Résultat :”Je ne suis pas un numéro” comme le criait “n°6” dans le Prisonnier ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prisonnier. Retour vers les seventies assuré !
  • Et le bar à bonbon : en effet, si j’avais pris un bonbon ou un gâteau (Pim’s) à chaque fois que l’on m’a tendu une boîte, alors j’aurai pris dix kilos tout au long de la course ! Alors c’est vrai que nous sommes très proches d’Halloween mais c’est incroyable : imaginez un bar à bonbons qui s’étale sur 42 kilomètres…
  • L’arrivée avec la remise de la médaille Finisher du Marathon de Dublin et du maillot à longue manche. Et on ne se moque pas du monde à Dublin en couvrant les Finishers d’un beau maillot à longues manches. Tellement beau que je le verrai porter porter par pas mal de Finishers dans les heures qui suivent et même le lendemain.

Le Marathon de Dublin

Marathon de Dublin

Comme je dis toujours à mes amis sur la ligne de départ :”Et surtout, prends du plaisir !”

Est-ce-que j’ai pris du plaisir à Dublin ?”

Oui, j’ai pris du plaisir et j’ai découvert Dublin.

22 500 coureurs et 50 nations au départ. Dans cette gamme de marathon, je peux vous dire que Dublin est en haut de la liste, avec une organisation parfaite (attention, comme beaucoup e marathons anglo-saxons, il n’y a que du liquide aux ravitos!)

Par conséquent, maintenant, je peux dire que j’aime Dublin. Une belle ville, un beau marathon.

Alors c’est juste que nous avons eu une belle météo à l’exception du vendredi où il a plu sans arrêt. Et on peut dire que nous avons été gâtés malgré les températures un peu fraîches comprises entre 3 et 9°C.

Pour la première fois, j’ai utilisé un guide de la collection Cartoville pour ce court séjour. Et je peux vous assurer que c’est très bien. Car vous bénéficiez de plans complets et du minimun de conseils pour découvrir de bonnes adresses de shopping, café ou restaurants.

Conclusion

Marathon de Dublin

Est-ce que je conseille ce marathon à mon meilleur ami ?

OUi, Oui et Oui. Et je lui attribue la note d’un 15 sur 20.

Et pour faire mentir le dicton : “bête comme ses pieds !” qui pourrait s’appliquer à ces 22 500 héros du marathon de Dublin, voici une sélection de livres des meilleurs auteurs irlandais. A rappeler qu’ils ont remporté 3 prix nobel de littérature. Qui dit mieux ?

En tout cas, Marathon de Dublin ou non,

QUE L’OXYGENE SOIT AVEC VOUS !

Site officiel du marathon de Dublin : http://kbcdublinmarathon.ie/

Suivez moi aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/objectifrunning/ et Instagram : https://www.instagram.com/david.vasseur1/?hl=fr

3 réflexions au sujet de “Le Marathon de DUBLIN”

  1. j’ai pris beaucoup de plaisir à lire l’article et à regarder les vidéos super merci
    Alors rendez vous en 2020 pour un WE marathon pourquoi pas en decembre en Espagne
    A bientot j’espere

Laisser un commentaire