Comment c’est le Marathon de Londres?

Partage Run & Fun

Comment c’est le marathon de Londres ?

Voici une première réponse en vidéo :

Londres

Si vous avez aimé l’ambiance de New York : https://objectif-running.com/marathon-de-new-york-2/, alors vous aimerez celle de Londres.

Si vous n’avez couru ni l’un, ni l’autre, vous allez être surpris par l’ambiance Anglo-Saxonne.

Vous avez vraiment l’impression d’être le héros du jour. Même si je dois avouer que j’ai eu plus de succès avec mon maillot France à New-York, qu’à Londres. Ah, mes très chers frères ennemis !

LE PARCOURS

Marathon de Londres

Mais d‘abord, parlons du parcours.

Attention, on est dans la cour des grands car Londres appartient aux six majors Marathons, avec New-York, Boston, Chicago, Berlin et Tokyo.

Vous partez du méridien zéro ou plutôt de Greenwich. Et comme les anglais ne font pas tout comme les autres, les plus de 40 000 coureurs partent en même temps. En réalité, il y a 3 zones de départs différentes. 3 Rues qui se rejoignent au fur et à mesure de la course jusqu’au KM 5.

Marathon de Londres

Au KM 10, vous passez devant le CUTTY SARK, un navire à voiles qui a servi au commerce du thé de Chine.

Tower bridge London

Ensuite, direction le Tower Bridge. Pour moi, un des plus beaux ponts au monde. Levez la tête et vous verrez son plancher de verre.

Tower bridge London

On tourne à droite pour aller faire un tour dans la City pendant une quinzaine de kilomètres.

Ensuite on repasse devant le Tower Bridge mais sans traverser la Tamise.

On voit la Tour d’Angleterre et les joyaux de la Couronne à gauche.

Tour de Londres

Attention, vous avez l’impression d’être espionné. C’est normal, on vous regarde. C’est le London Eyes, la grande Roue de Londres qui qui vous observe de l’autre côté de la rive.

London eyes

On longe la Tamise jusqu’à Big Ben et le parlement, et on tourne Direction Westminster.

Big Ben

On passe devant Buckingham Palace. N’oubliez pas de faire une révérence devant la Reine. Et on termine devant le parc Saint James.

WHAT A BEAUTIFUL CITY !

Londres est l’une de mes villes préférées. On y trouve un mélange d’anciens et de neufs, de folie et de solidité, de traditions et de modernismes.

Londres

Côté tourisme, voici les plus beaux sites : Big Ben, Palis de Buckingham, le London Eye, la visite de la Tour de Londres vaut le coup, Tower Bridge, l’Abbaye de Westminster, la Cathédrale Saint Paul, Trafalgar Square, le très animé Covent Garden, Piccadilly Circus, les rues commerçantes d’Oxford et Regent Street.

Ajoutez quelques parcs et musées. Il y a de quoi faire.

Bus impérial

Comme c’est grand, il faut utiliser les transports en commun. Métro pour aller plus vite. Bus Impériale pour profiter de la vue.

Voici quelques idées de guide :

Attention, comme toute capitale, la vie est chère. Du logement, aux transports, vous allez y laisser quelques Livres.

Alors côté conseil, voici le principal. Pour s’inscrire à Londres, il faut passer par un tour opérateur. Personnellement, j’étais parti avec Sportifs à Bord qui choisit toujours très bien ses hôtels. Et pour le départ, nous avons été acheminés à Greenwich en bus.

MES CONSEILS

Et à savoir qu’il n’y a pas de ravito solide à Londres. En effet, le règlement international n’oblige pas les organisateurs à mettre des bananes, des morceaux de sucre. Seulement du liquide. C’est bon à savoir. En ce qui me concerne, j’avais pris deux bananes dans mon Camel bak en plus de mes gels.

Marathon de Londres

Et qu’est-ce que je retiens de Londres. Sans aucun doute l’ambiance. Comme à New York, vous avez l’impression d’être la star du jour. Cela n’arrête pas ! Il y a du public tout le temps ! Du bruit tout le temps ! Même sous les ponts, ils vous mettent un DJay !

C’est presque trop ! Ah jamais content ces français !

A Londres, beaucoup d’anglais courent pour une cause, contre le cancer untel, contre la maladie machin. Et ils portent des tee-shirt d’une certaine couleur. Et c’est pareil pour les fans dans le public. Alors d’un seul coup, vous avez tout un groupe de fans en vert qui se mettent à hurler et il suffit de se retourner un peu pour voir un mec en vert à côté de vous qui court pour la bonne cause !

London marathon

Un peu plus loin, ce sont les groupies en jaune, etc. etc…

C’est impressionnant. Amazing, my dearling !

LES POINTS POSITIFS

Les points positifs sont :

  • L’ambiance de folie : même dans les tunnels, ils arrivent à vous mettre un DJay…
  • Le circuit
  • Les autres coureurs qui mettent l’ambiance
  • La date vers la fin avril
  • Le départ simultané des 3 vagues

LES POINTS NEGATIFS

Finalement, il y en a peu. Si ce n’est le manque d’encouragement pour les français. C’est tout de même stupide, cette rivalité…

CONCLUSION : LE MARATHON DE LONDRES

London

Donc, est-ce qu’il faut courir ce marathon ?

Oui, pour moi, ce marathon fait vraiment partie de ma liste des courses de rêve. Comme vous voyez, dans mon livre : https://objectif-running.com/courses-de-reve/.

Donc je l’ai inscrit en bonne place sur les courses du mois d’Avril. Parce que le Marathon de Londres se déroule fin avril, chaque année.

Moi, je lui mets la note de 17/20, ce qui est une excellente note.

Et puis maintenant, j’espère que vous allez avoir l’envie tout de suite, après cet article, de cliquer sur le lien de l’organisateur pour aller voir quand est-ce que sont les prochaines dates d’inscription : https://www.virginmoneylondonmarathon.com/en-gb/

Pour finir, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon Marathon de Londres.

Et que l’oxygène soit avec vous !

Laisser un commentaire