Bienvenue sur mon blog, je suis David Vasseur et je suis un passionné de course à pied. Je cours tout type de distance et sur toute nature de terrain mais j’avoue que l’épreuve qui me fait rêver, c’est le Marathon.

Je suis venu à la course à pied vers l’âge de 30 ans d’abord pour rééduquer une cheville au cours d’un match de Futsal. Après cela, j’ai continué à pratiquer la course à pied pour travailler mon endurance pour le football.

Et la compét’ alors ? Pour moi, c’est un défi qui m’a fait totalement basculer. Pour moi, c’étaient les paroles de mon copain Serge : « Tu joues au foot, alors tu sais courir ! Viens courir un semi avec moi».

C’est comme ça que j’ai couru mon 1er semi à Phalempin (près de Lille). C’était magnifique. Un parcours arboré sur un gros tiers de la course, une superbe organisation, du monde et un esprit convivial qui n’existe pas au foot. Et la joie de terminer mais que ce fut dur.

Phalempin, c’est une de ces courses où vous recevez votre classement par courrier dans les jours qui suivent. Et là, vous cherchez votre nom dans le classement. Vous cherchez… Vous cherchez… Dernier feuillet, vous êtes bien là et il y a beaucoup de monde devant vous. C’est vrai que pendant la course, vous avez été doublé un peu, beaucoup, à la folie… Par des hommes, des femmes et aussi des séniors.

Alors c’est promis, la prochaine fois, il faut qu’on fasse mieux. Et voilà, comme le dit une amie « vous êtes piquousé ». Bye bye le foot, vive les 10 km et les semis. Et un jour, vous vous dites : « ras le bol d’être semi-marathonien, je veux devenir un marathonien complet, un vrai ! ».

Pour moi, c’était en 2008, lors de mes 37 ans, sur la route du Louvre (Lille-Lens). Et là Waouhh. Vous vous frottez à l’Epreuve Reine. Entre le semi et le marathon, la marche est grande. Il m’a fallu courir 6 marathons, lire des revues spécialisées, échanger avec des coureurs pour commencer comprendre ce qu’il fallait faire et surtout ne pas faire. A ce jour (octobre 2018), j’en suis à 18 marathons : tous finis (c’est la stat dont je suis le plus fier) et parmi les plus beaux du circuit : New York, Berlin, Barcelone, Prague, Paris, Nice-Cannes, Le Mont Saint Michel… Et c’est pas fini : mon objectif est de courir les 6 majors marathons. En 2018, j’ai découvert le monde de l’ultramarathon : 100 km de Steenwerck, Trail de la cote d’Opale 62 km.

J’ai commencé à vouloir partager cette passion autour de moi et j’ai créé un club sportif de course à pied, marche active et VTT en 2011 : l’Oxygène Sequedinois. Chaque dimanche, quelques dizaines de membres de ce club s’adonnent à leur sport favori. En 2012, avec l’Oxygène Sequedinois et l’appui de la mairie de Sequedin, nous avons lancé une course à pied sur route, fun et conviviale : La Sequedingue (400 coureurs). Ce blog s’inscrit dans cette continuité : donner l’envie et le plaisir à de plus en plus de personnes de courir et créer une tribu, un « club virtuel ».

POURQUOI CE BLOG ?

Ce blog est né de l’envie de partager l’expérience que j’ai accumulée et accumule au fil de mes courses. Cela pour faire profiter les coureurs débutants qui veulent s’essayer à la compétition et notamment au marathon et les coureurs expérimentés qui souhaitent perfectionner leur pratique.

Ce blog ne sera pas l’étalage de mes statistiques, de mes entraînements ou de mes chronos (de toute façon, ils sont moyens) car cela n’a aucun intérêt pour vous.

Courir c’est facile et à la portée de tout le monde. C’est d’ailleurs le sport le plus pratiqué en France. Aujourd’hui, tu as peut-être croisé la course d’un de ses pratiquants. C’était un homme, une femme,… plus ou moins jeune. Et pourtant c’est un des sports les plus exigeants : 2 semaines d’arrêt, c’est la chute de niveau. Trop d’entraînement : c’est la blessure assurée.

Comme je le dis toujours, il faut prendre du plaisir dans la course à pied, sinon cela devient un calvaire, ou une contrainte qui amène au dégoût. L’objectif principal de ce blog est donc de permettre à chacun de se faire plaisir au maximum à l’aide de conseils pratiques. Je te ferai vivre mes expériences mais en te plaçant au centre de l’action. Tu pourras ainsi mieux t’imaginer les situations et en tirer plus de bénéfices pour ta pratique, qu’elle soit de loisir ou axée vers des compétitions du type 10 km, semis, marathons… En bonus, en attendant de pouvoir, qui sait, y aller toi-même, tu découvriras quelques superbes marathons et m’accompagneras dans ma quête personnelle des 6 top majors marathons.

Note sur l’affiliation :

Il arrive que j’utilise des liens affiliés dans mes articles. Cela signifie que je touche une petite commission sur ce que vous achetez si vous passez par ces liens. Cela n’augmente évidemment pas le prix que tu payes.

Ces commissions m’aident à entretenir ce blog et à vous offrir tout ce contenu gratuitement, alors merci à vous si vous cliquez sur ces liens !

Je ne te recommanderai jamais un produit que je ne recommanderais pas à ma famille ou à mes amis. Je souhaite t’offrir un contenu de qualité et je ne trahirai pas ta confiance pour quelques euros.