Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied

Partage Run & Fun

Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied, je les ai faites! Mais toujours Finisher“, voici le titre complet de ce livre.

Dans cet article, je vous propose de découvrir les coulisses de cet oeuvre grâce à l’auto-interview de son auteur : David Vasseur. Nous tenons à vous préciser que cet article n’est pas dénué d’autodérision.

Marathon de New York
Run Forrest : David à New York

LEVEZ LA MAIN DROITE

Objectif-Running.com : ” Bonjour David et d’abord, merci de vous prêter à ce jeu de l’auto interview à l’occasion de la publication de votre livre : “Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied, je les ai faites! Mais toujours Finisher”. Promettez-vous de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité ? Levez la main droite et dites, je le jure!”

David à Berlin

David : “Merci à Objectif-Running.com de m’ouvrir les colonnes de son site. C’est un grand honneur d’être invité dans ce temple du Running. D’ailleurs, je tiens à préciser que j’étais votre premier fan à votre lancement et c’est tout de même incroyable que de me voir interviewé aujourd’hui par vos soins. Ah oui, j’oubliais : JE LE JURE !”.

QUI EST DAVID?

Objectif-Running.com : “Expliquez-nous comment vous est venue l’idée de ce livre ?”

David : “Lorsque j’ai commencé la course à pied, j’ai vite compris que je ne serai le prochain Kényan blanc. Mais le Running est devenu une passion et de demi-marathonien, comme disent nos cousins québecquois, j’ai voulu devenir marathonien. Les premières expériences de marathon furent difficiles, mais j’ai réussi à franchir la ligne d’arrivée des 42,195 kilomètres. Vous voyez, je suis précis sur la distance car chaque mètre compte.

Marathon de Prague
David à Prague

Après avoir été marathonien, j’ai voulu devenir cent bornards, autement dit faire un 100 KM.

Une fois accompli, c’est quoi la suite du menu ? 100 KM, c’est bien, mais c’est sur l’asphalte et il y a des ravitos réguliers. Bref vous êtes comme une formule 1 qu’on place dans les meilleures conditions pour franchir la ligne d’arrivée.

Alors je me suis testé aux ultra trails pour augmenter la difficulté. En effet, il faut savoir que pour un organisateur d’un trail, plus les coureurs en bavent, mieux c’est ! Tout l’inverse des courses sur route.

Transbaie
David dans la Transbaie (Interview France 3)

Donc au fil des années et des compétitions, j’en suis arrivé une vingtaine de marathons, un 100 KM et plusieurs ultra trails. Et même si mes chronos sont anecdotiques, il y a une stat dont je suis très fier : j’ai toujours réussi à être Finisher! “.

COMMENT ON FAIT UN BEBE LIVRE ?

Objectif-Running.com : “Ah, je vois, Monsieur David a les chevilles qui enflent. N’est-ce pas ?”

David : Rires. “Non pas du tout. D’abord, les chevilles qui enflent, ce n’est pas compatible avec la course à pied. Ensuite, si j’ai toujours été Finisher jusqu’à maintenant, je le dois beaucoup à mon mental car des erreurs j’en ai faites beaucoup.

Et c’est ce que je veux partager dans ce livre avec les autres Runners. Partager mes bêtises et celles d’autres coureurs à travers les histoires vécues pendant mes années de Running. Pour leur éviter les mêmes erreurs et augmenter leur chance d’être Finisher.

Livre Running
David à Times Square

Je ne voulais pas écrire un livre qui aurait été une accumulation de dizaines, centaines de conseils et je ne voulais pas adopter un style professoral.

Au contraire, j’ai choisi un style basé sur l’autodérision et pleins de récits. Mais ici ou là, je glisse pas mal de trucs utiles.

Pour illustrer le texte, j’ai fait appel à deux personnages : Monsieur Running et Monsieur Tout le Monde.

Marathon de Rome
David à Rome

Monsieur Running, c’est un peu tout ce qui court : mon ami Serge qui m’a initié à la course à pied, mes copains et copines du club l’Oxygène Sequedinois, tous mes ami(e)s Runner .

Et ce bouquin s’adresse aussi à Monsieur Tout le Monde. Et pour vous dire un secret, derrière Monsieur Tout le Monde, je voyais les traits de Didier et Arielle, mon beau-frère et ma belle-soeur. Ils ne courent pas mais sont admiratifs et moqueurs au sujet des coureurs. C’est cool, car on parle ensemble de mes exploits, on se marre souvent. Donc, non, je n’ai certainement pas les chevilles qui enflent. D’ailleurs, c’est ce que j’aime dans ce sport : l’humilité dont il faut faire preuve.”

D’OU VIENT CE FUCKING TITRE : Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied, je les ai faites! Mais toujours Finisher

Objectif-Running.com : “C’est quoi ce titre ?”

David : Rires. “J’ai mis longtemps à accoucher de ce livre car je crois que j’ai commencé son écriture il y a deux ans. A l’époque, ma femme lisait du Katherine Pancol et j’adorais les titres de cette romancière comme ceklui-ci : “Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi”.

Au même moment, il ya eu une rencontre avec Matthieu.

David à Porto

Matthieu était venu me rendre visite dans le cadre de mon travail pour me présenter ses nouveaux produits. A l’issue de nos rendez-vous, nous avions l’habitude de discuter de choses et d’autres. C’est comme cela que nous avons commencé à parler de nos passions et surtout de Running et de mon projet naissant d’écrire un livre sur le Running, non sans en rire.

Je lui expliqué que c’était un livre de conseils mais que je ne prenais pas au sérieux car j’avais vraiment l’impression d’avoir testé toutes les erreurs qu’on pouvait faire en Running.

Trail de la cote d'opale
David au Trail de la Côte d’Opale

Dd’un seul coup, je crois qu’il a dit : ” tu devrais l’appeler “Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied, je les ai faites!” et j’ai ajouté : “Oui, mais toujours Finisher!”.

Alors j’ai gardé ce titre qui sonne comme une marque complète (Fullmark). Merci Matthieu.

SECRETS

Objectif-Running.com : ” Il arrive que des artistes glissent des éléments personnels dans leur oeuvre, est-ce votre cas? “

David : “Waouh, maintenant vous traitez d’artiste ! Mais vous avez raison, j’ai glissé quelques clins d’oeil personnel.

Général de Gaulle
David à la maison natale du Général de Gaulle à Lille

D’abord sur la couverture, c’est moi qui franchis la ligne d’arrivée avec le maillot France et les bras au ciel. Pour connaître mon vrai chrono, ne tenez pas compte de celui qui figure sur l’image. Car il faut savoir que je ne suis pas parti dans la première vague de coureurs. Je vous laisse aller le chercher dans le livre, mais c’est un chrono incroyable !

J’adore cette photo car le marathon de New York est mon plus beau souvenir de Runner. C’est pourquoi, cette photo me tient à coeur.

S’il n’y a qu’un seul marathon à courir dans votre vie, c’est bien celui-là qu’il faut choisir.

Ensuite, “Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied, je les ai faites! Mais toujours Finisher” vous emmène dans un véritable marathon car il contient 42 chapitres, en écho à la distance reine de la course à pied.

Dans le premier chapitre, j’ai fait un travail d’analyse sur mon enfance et je révèle mes débuts calamiteux. Je suis certain que cela a été la même chose pour de nombreux marathonien(ne)s.

Marathon
David tape des “5 doigts”

Dans leur enfance, si on leur avait dit qu’ils allaient être pris de passion pour la course à pied au point de courir un marathon ou plus, alors ils ne l’auraient pas cru.

Comme je le raconte dans le livre, même l’ultra marathonien Dean Karnazes a réalisé un faux départ à ses débuts. (https://objectif-running.com/dean-karnazes/)

Ce qui me fait penser qu’en fin de compte, dans ce livre, je réalise le lien entre mes lectures de livre de Running, mes expériences de course et les récits des belles courses que j’ai faites.

Semi marathon Dysney
David à Dysneyland Paris

LA QUESTION QUI TUE

Objectif-Running.com : “Pourquoi cours tu ?”

David : “Ah, la fameuse question qui tue. Evidemment dans le livre, j’y répond. J’y répond d’ailleurs plusieurs fois car il n’y a pas une mais des réponses. Quoiqu’à la fin du livre, je pense avoir trouvé la meilleure réponse.

Il ne me reste plus qu’à vous demander d’acheter mon livre en cliquant sur le lien suivant :

Je vous souhaite autant de plaisir que j’en ai eu à l’écrire. Espérant vous croiser sur le blog Objectif-Running.com auquel vous pouvez vous abonner en vous inscrivant à la Newsletter, ou au cours d’une course car j’espère courir jusqu’à mes 71 ans.

Que l’Oxygène soit avec nous !

1 réflexion au sujet de « Toutes les erreurs à ne pas faire en course à pied »

  1. Hello David, bel article. C’est le reporter de Rome interviewé. Le jeu des chaises musicales. A très bientôt j’espère sur les chemins de trail ou sur un petit marathon de 42 km ………. 195 .

Laisser un commentaire