Comment prendre soin de ses pieds

5 Conseils comme les 5 doigts pour prendre soin de ses pieds quand on court

Partage Run & Fun

Nous allons parler de comment prendre soin de ses pieds alors que je vous avoue avoir souvent eu honte de mes pieds.

Au point, de leur en faire baver lors de mes sorties ou des courses officielles.

N’hésitant pas à les martyriser jusqu’au sang ou à en faire une constellation d’ampoules !

Et après ça, je les engueulais, en prenant juste ce qu’il faut comme temps et moyens pour les réparer… Jusqu’à la fois suivante…

En fin de compte, j’avais honte de mes pieds. Ou plutôt, j’avais honte de m’occuper de mes pieds. Plus une bonne raison de faire autre chose à la place, et voilà.

Comment prendre soin de ses pieds quand on court

En enchaînant les longues distances, je me suis rendu à l’évidence qu’il ne fallait négliger aucun détail.

Et lorsque j’ai rencontré Philippe Lechable au marathon de Rome (https://objectif-running.com/comment-cest-le-marathon-de-rome/) et qu’il m’a expliqué la façon dont il fallait prendre soin de ses pieds en course à pied, alors j’ai écouté.

Philippe Lechable, je vous en reparle un peu plus loin dans cet article. Lui et son interview pour Objectif-Running.com.

Alors, voilà 5 conseils utiles pour prendre soin de ses pieds.

1. TROUVER CHAUSSURE A SON PIED

Histoire de pointure

Si tout le monde connaît l’histoire de Cendrillon, qui était la seule dame du royaume à pouvoir chausser la fameuse chaussure de vair (fourrure), et non pas de verre ! Peu de personne connait l’histoire de David qui a couru un semi-marathon avec des chaussures qui n’étaient pas à son pied. Il faut dire aussi qu’à la différence du conte populaire, la mienne n’a pas encore fait l’adaptation d’un Disney !

Comment prendre soin de ses pieds

A ma décharge, il faut dire que je débutais la course à pied.

Mais c’est vrai que je n’ai même pas demandé conseil au vendeur du magasin, tellement j’étais pressé de finir d’acheter mes running pour aller préparer mon sac de course. Il faut dire que nous étions la veille du Semi-marathon de Marcq-en-Baroeul dans le Nord, près de Lille.

Alors voilà les deux enseignements à retenir :

  • courir un semi-marathon avec une paire de Running neuve est une très mauvaise idée car la chaussure ne s’est pas encore faite au pied, ou l’inverse…
  • courir avec une pointure trop juste est une super mauvaise idée, car les pieds ont tendance à gonfler pendant la course, surtout s’il fait chaud. Par conséquent, ça frotte !

Et en ce qui me concerne, le résultat fut… deux belles auréoles rouges au bout des chaussures blanches.

Donc retenez qu’il faut prendre une pointure supérieure.

Histoire de largeur

Mais la pointure n’est pas seulement une histoire de longueur de pied, mais aussi une histoire de largeur du métatarse (le fameux « coup de pied »).

Comment prendre soin de ses pieds en course à pied

En effet, si deux personnes ont la même pointure mais un « coup de pied » différent, alors la personne aux pieds larges risque de se sentir mieux avec une pointure supplémentaire.

C’est pour cela que je vous invite à trouver la marque qui vous chausse le mieux.

Par exemple, j’avais une préférence pour les Mizuno par rapport aux Asics, car j’ai un « coup de pied » large. En effet, avec les Asics, la pointure en 44 me serrait trop et je nageais complètement dans du 45. Avec les Mizuno, j’étais à l’aise et j’avais une bonne marge pour empêcher les doigts de pieds gonflés de taper au bout de la chaussure.

Maintenant, j’ai basculé en Hoka sur les conseils de Laurent Launoy et Philippe Lechable, deux ultra-runners dont vous pouvez lire l’interview ici :

Et c’est tout aussi bien.

2. LES CHAUSSETTES DE L’ARCHIDUCHESSE

Lorsqu’on court un ultra-marathon, il est recommandé de changer de chaussettes sur le parcours, car on dit que ça fait du bien au moral et surtout les pieds retrouvent une enveloppe sèche, donc moins de risque d’ampoules.

Comment soigner ses pieds

De même que pour mon histoire précédente, on ne teste pas une nouvelle paire de chaussettes sur une compétition.

Ensuite, le conseil que je peux donner est de trouver sa ou ses bonnes marques et de ne pas hésiter à acheter de la qualité premium sans percer son porte-monnaie.

C’est juste qu’on est sur de l’accessoire, et qu’avec un budget avoisinant les 10 €, on est au-dessus du basique à quelques euros.

Sur les conseils d’un vendeur pratiquant, j’ai testé la marque Thyo et je n’en suis pas déçu.

Sinon, en surfant sur le site I-Run, je me laisserai bien tenter par une paire de Salomon ou de X-Socks qui ont des avis positifs de clients.

3. BICHONNER SES PIEDS

COUPER CE QUI DEPASSE

Comment prendre soin de ses pieds

Est-ce qu’il ne vous est jamais arrivé de vous apercevoir un beau matin que aviez des serres à la place des ongles de pied ?

Négligence, oubli, pas le temps de s’occuper de soi… bref quelqu’un qui a oublié de prendre soin de ses pieds !

Quoiqu’il en soit, cela pourrait bien vous valoir une plaie sanguinolente due aux frottements du bout de l’ongle sur la chair tendre d’un petit orteil.

Imaginez, c’est comme une lame de scie à la place…

Et oui, je sens la douleur vous assaillir !

Rassurez-vous. Il existe un moyen d’éviter cela : tailler vos ongles régulièrement ! Assez-court en arrondissant les coins. Et tout ira bien.

Et petite astuce, si vous le faites juste après une douche ou un bain, vous remarquerez que c’est plus facile.

PREPARER SES PIEDS

Voici peut-être le meilleur conseil préventif de cet article car c’est celui auquel vous n’auriez pas pensé.

Soigner ses pieds

Savez-vous que vous pouvez rendre vos pieds plus forts pour le jour de la course et les préparer en appliquant de la crème magique. Ou plutôt des crèmes extraordinaires.

Si vous ne me croyez pas, relisez bien l’interview de Philippe Lechable.

Lors de sa participation à l’UTMB, Philippe Lechable se voit questionner avant le départ de la course par une personne du staff médical et à la question : « comment avez-vous préparé vos pieds pour cette épreuve ? », il se voit attribuer un 20/20. Bravo Philippe !

https://objectif-running.com/linterview-dun-ultra-terrestre-philippe-lechable-et-son-recit-de-l-utmb/

Alors, je reprends juste ici ce que fait Philippe et certains initiés. Bienvenue au club.

Voici le secret, et plus exactement les crèmes magiques.

Il s’agit de produits de la marque Akiléine.

D’abord la solution TANO vendue sous forme de spray à appliquer une fois par jour, 3 semaines avant l’épreuve.

Il faut légèrement masser le pied pour l’application et le séchage.

Cette solution permet de tanner les pieds pour durcir la peau et la préparer aux frottements.

Et la dernière semaine, il faut compléter le traitement en massant le pied le soir avec de la crème NOK. Crème anti-frottement que nombre de runners connaît bien.

Par contre, s’il est évident de s’en badigeonner le jour de la course, cela l’est moins en préventif durant une semaine avant. Et cela permet de graisser la peau pour l’assouplir.

Voici les liens pour les acheter sur Amazon :

4. REPARER SES PIEDS

N’ayant pas fait médecine en cours du soir, je vais seulement parler ici des petits bobos. C’est-à-dire des petites rougeurs.

Je ne parlerai pas non plus comment soigner une ampoule.

Seulement des échauffements, sans plaie et qui piquent.

Alors oui, il existe une crème magique !

C’est mon médecin qui me l’a conseillé.

Et à chaque fois que j’en applique, j’y pense.

Comment prendre soin de ses pied en trail

Donc une fois la douche terminée et les pieds bien séchés, il suffit d’appliquer sur la zone douloureuse du… Bepanthen.

Il s’agit de la crème que l’on applique sur les fesses rouges des bébés.

Alors, nul doute qui si ça fonctionne pour la peau hyper sensible de nos petits chéris, cela fonctionne aussi pour la peau de grands pieds.

Et c’est vrai, car très vite après l’application, la douleur disparaît.

Et j’ai aussi constaté que la cicatrisation est accélérée.

En conséquence, je vous conseille de continuer à en appliquer les jours suivants jusqu’à réparation complète de l’épiderme. C’est qui s’appelle bien prendre soin des ses pieds !

5. CONSULTER DES PROFESSIONNELS DE SANTE

La fois où j’ai failli commettre l’irréparable…

Je reviens sur mon défi du second semestre 2019 : défi 20-40-80 qui consiste à enchaîner 3 dimanches consécutifs : un semi, un marathon et un ultra en compétition, ce qui permet de doubler la distance à chaque fois !

Et bien ce défi n’a pas été un long fleuve tranquille. Abducteurs qui sifflent entre le semi et marathon et problème de pied entre le marathon et l’ultra.

Quel problème de pied ?

Une rougeur sur le petit orteil avec une pointe blanche en plein milieu.

A tel point que le mardi, je boitais toute la journée. Pour vous dire, je préférais chausser mes chaussures de sécurité au travail que mes chaussures de ville, même en restant devant mon PC !

Etait-ce une infection ? Et je dois avouer que j’ai cru à une infection. D’où l’envie d’aller y mettre une aiguille pour faire sortir le pus !

Le mercredi, mon état de boiteux empirant,  je me décidais à regarder sur internet. D’où l’idée d’écrire cet article sur comment prendre soin de ses pieds.

Et soudain, mon orteil surgit à l’écran ! Enfin celui d’un autre mais avec le même mal : un œil de perdrix !

Et la mention en-dessous : « surtout ne pas percer ! ».

Prendre soin de ses pieds

Mon sauveur…

Alors que faire ? Direction la pharmacie pour y trouver un sauveur à 72 heures des 80KM !

Et j’ai bien fait car sur les conseils du pharmacien, j’ai appliqué un pansement Compeed spécial œil de perdrix. Vous savez ce type de pansement qui ressemble à de la peau et permet une protection du bobo.

Il suffit de le laisser plusieurs jours pour que ça guérisse, d’après la notice.

Et en plus, c’est résistant à la douche.

Et ça marche. C’est vrai que ça soulage, ça protège des frottements et ça répare.

Bref, tout cela m’a permis de courir mon ultra 80KM… sans boitement !

La conclusion de cette histoire est qu’il faut consulter un professionnel du corps médical en cas de problème : pharmacien, docteur, pédicure-podologue… et ne pas jouer aux apprentis médecin, surtout sur son propre corps !

CONCLUSION

Soigner ses pieds

C’est important de prendre soin de ses pieds parce-que nous exigeons beaucoup d’eux sans forcément sans rendre compte.

En effet, par rapport au dos (quel pleurnichard celui-là) ou aux fessiers, cette partie du corps va rarement gémir.

Il n’y aura pas de signes précurseurs mais quand ils n’en peuvent plus, tellement ils sont meurtris, c’est trop tard.

Je lisais récemment un article que les blessures aux pieds étaient la première cause d’abandon du Marathon des Sables (MDS), à cause de la chaleur et des frottements dus aux grains de sable.

Ci-après le lien sur un livre extra sur cette course mythique : l’article de Grégoire Chevignard : https://objectif-running.com/de-mon-canape-a-la-course-a-pied-la-plus-dure-du-monde/

Donc vous voyez que c’est justifié d’en prendre soin, même si on ne court pas le MDS tous les jours.

QUE L’OXYGENE SOIT AVEC VOUS… ET AVEC VOS PIEDS

Tous mes blogs :

http://lespiliersdelareussite.over-blog.com/

http://il-faut-sauver-le-soldat-hse.over-blog.com/

https://objectif-running.com/

Laisser un commentaire