Grand Trail Nocturne des Hauts de France

Grand Trail Nocturne des Hauts de France

Partage Run & Fun
Grand Trail Nocturne

GTN pour les intimes

Ce samedi 2 novembre 2019, il y a pour tous les goûts ou plutôt pour tous les trailers : débutants ou confirmés. En forme ou en moyenne forme.

En effet, les distances sont nombreuses au GTN : 8, 14, 30, 57 et… 80 kilomètres ! Et elles ont trois points communs.

GTN 80

Lesquels ? Toutes les arrivées

  1. Tous les départs se font de l’Arena Stade Couvert de Liévin
  2. Tous les départs de course sont programmés pour que les arrivées se fassent de nuit !
  3. Toutes les arrivées se font à l’Arena Stade Couvert de Liévin

Comme me l’a rappelé mon ami coureur Laurent ( https://objectif-running.com/linterview-dun-ultra-terrestre-laurent-launoy-et-les-conseils-dun-sage-trailer/ ) à Dublin ( https://objectif-running.com/le-marathon-de-dublin/ ), c’est toujours bien de courir les premières éditions. Car pour les années suivantes, cela peut vite devenir la course à l’inscription en cas de succès de l’épreuve…

C’est aussi ce que j’avais en tête quand je me suis inscrit à la première cette année 2019, du trail de la cervoise : https://objectif-running.com/trail-de-la-cervoise/

Le 2 novembre 2019, c’est donc la première du GTN : Grand Trail Nocturne des Hauts de France.

Une nouvelle compétition est née. Souhaitons lui, longue vie. Qu’elle fasse couler beaucoup de sueurs, quelques larmes et surtout des torrents de plaisir aux trailers.

GTN 80

Personnellement, je me suis décidé pour le 80 kilomètres.

GTN 80

Pourquoi ?

La période, la distance et les conditions météo pluvieuses m’ont rappelé la mythique SaintéLyon : https://objectif-running.com/la-mythique-saintelyon/

Alors, j’ai ressenti au fond la bouche ce petit arôme de trail et l’envie d’y regoûter.

Et par ailleurs, j’ai eu il y a quelques semaines, une idée un peu folle qui a germé dans la tête. Certains appellent cela un grain de folie, je crois…

L’idée d’enchaîner trois semaines de suite, trois compétitions avec trois distances de plus en plus grandes. Et plus précisément, des distances qui doublent à chaque fois :

L’objectif n’est pas de faire un chrono mais d’enchainer ces trois épreuves et de savoir si mon corps est capable d’y résister.

En même temps, je relative le défi car certains courent 250 kilomètres dans le désert en 5 jours. On les appellent les marathoniens des sables comme Grégoire Chevignard : https://objectif-running.com/de-mon-canape-a-la-course-a-pied-la-plus-dure-du-monde/

Vidéo du GTN 80

Comme j’ai pris l’habitude de le faire désormais, je vous ai réalisé un petit montage vidéo pour vous montrer quelques images et moments de cette course :

GTN 80

Le Parcours

Et alors ce parcours, qu’en est-il ?

Le terrain est varié : traversée de villages, de chemins caillouteux dans les champs et de sentiers boueux dans les sous-bois.

Le départ et l’arrivée se déroulent dans l’Arena Stade Couvert de Liévin qui offre un bel écrin pour les trailers et pour les accompagnateurs des coureurs (au sec, au chaud et assis).

80 kilomètres à l’assaut des collines de l’Artois. Et le parcours traverse la foret de Olhain, passe à côté du Domen de Fréniscourt.

GTN
La potion magique est sous le Dolmen…

Les coureurs passe la porte de l’Abbaye de Mt Saint Eloi.

Mont Saint Eloi
GTN
L’abbaye Mont Saint Eloi à la lueur de ma loupiote !

Moment d’émotion et de frisson nocturne au passage sur la colline de Notre Dame de Lorette et à l’Anneau de la mémoire avec ses jeux de lumières.

Le phare de Notre Dame de Lorette

Le dénivelé total est de 1530 m :

Profil du 80 km

Les barrières horaires sont les suivantes :

Barrières horaires Trail

En conclusion

J’ai bien aimé :

  • le balisage minimal qui m’a fait plus peur que la nuit…
  • les smoothies de l’atelier de Léa au ravito du KM63
  • l’Arena Stade Couvert
  • le camion de frites Sensas sur le parvis du Stade couvert : Bienvenue chez les Ch’tis
GTN
Liévin, c’est Sensas…
  • le parcours (voir plus haut)
  • la boue
  • le soleil au départ
  • la pluie au milieu
  • le vent tout le temps
  • la tombée de la nuit à 18h00
  • la sympathie et jeunesse de certains bénévoles aux ravitos
  • le dévouement des bénévoles aux croisements de route
GTN
Une belle tête de Finisher…

Oui, en conclusion, j’ai pris du plaisir en participant à ce GTN 80.

Et je lui attribue un 14 sur 20. En effet, je pense qu’il a beaucoup d’atouts pour s’imposer comme un évènement incontournable de la région des Hauts de France et du monde du Trail.

A vos running et courrez vous inscrire : http://gtnhautsdefrance.fr/

QUE L’OXYGENE SOIT AVEC VOUS !

Laisser un commentaire